LE MÉDAILLON D’ÉMERAUDE d’Anne-Sophie LE BRIS

« Un mouvement du bateau la fit chanceler et son bras toucha celui de Jack. Reprenant sa contemplation de l’océan, elle n’osait plus bouger. Le contact de Jack sur son bras semblait lui enflammer la peau. Sa respiration se faisait haletante. Pourtant Jack ne bougea pas, il ne retira pas son bras pour éviter le contact. Finalement, au bout de longues minutes, durant lesquelles elle crut défaillir cent fois, il se retourna et lui fit face. La lueur étrange dans ses yeux l’étourdit et l’effraya tout en même temps. Elle crut l’espace d’une seconde qu’il allait l’embrasser. Mais elle se souvint alors qu’elle n’était que le mousse. Finalement, lui tournant le dos brusquement, il s’éloigna en jurant. »

par Stéphanie

commentaires

commenter cet article

[Connexion]